DEVIS ASSURANCE OBSEQUES

Pour protégez vos proches
Obtenez en 2 minutes votre devis
et choisissez l'assurance obsèques faite pour vous

De 1 000 € à 10 000 €

Disposer d’un capital pour financer vos propres obsèques

Protéger vos proches

Épargner à vos proches de devoir gérer l’organisation de funérailles

Des cotisations allégés

Vos cotisations mensuelles à partir de seulement 5,00€/mois

Prestations d’assistance

Profitez d’une vraie assistance pour remplir les démarches administratives

Bon à savoir : Les frais liés aux obsèques coûtent en moyenne en France entre 3 000 et 4 000 €

L’assurance obsèques en chiffre

En 2015, près de 20 % des défunts avaient au préalable souscrit un contrat d’assurance obsèques, et près de 3,5 millions de contrats obsèques en portefeuille ont été dénombrés, avec une hausse de 7 % par rapport à 2014. Les contrats obsèques ne connaissent pas la crise.

Les conventions obsèques en pourcentages

Le % des contrats faisant l'objet d'une garantie de bonne execution

74%

Le % de contrats n'imposant aucune condition de rachat total

88%

Le % des cas où il est possible de moduler les garanties en cours de contrat

68%

Le % des contrats n'associant aucune pénalité de rachat total

65%

Le pourcentage de contrat qui proposent des garanties d'assistance

95%

Pour quelles raisons souscrire une assurance obsèques ?

Le contrat obsèques en capital permet à la personne qui choisit d’y souscrire de prévoir un capital par avance pour aider financièrement ses proches au jour de son décès.

L’assurance obsèques en prestations présente un autre avantage, celui de poser les directives à l’avance et d’épargner des prises de décisions incertaines et précipitées.

Les différents types de contrats obsèques

Il existe deux sortes de contrats de prévoyance obsèques, qui sont dans la très large majorité des contrats d’assurance vie-entière, les contrats de prévoyance obsèques temporaires n’étant plus commercialisés.

L’assureur s’engage donc à verser le capital au bénéficiaire quelle que soit la date de décès de l’assuré.

Les contrats obsèques en pratique

La cotisation destinée à régler ces deux types de contrats peut être versée de trois manières différentes : elle peut être viagère, c’est-à-dire réglée périodiquement par l’assuré jusqu’à son décès, elle peut également être temporaire, et réglée périodiquement sur un nombre d’années déterminé lors de la souscription.

Enfin, la cotisation peut être unique, et réglée en une seule fois à la souscription pour toute la durée du contrat.

Les cotisations

Les cotisations versées dans un contrat obsèques ne sont pas versées à perte, c’est-à-dire que Ie souscripteur a la possibilité de récupérer les sommes versées pendant la durée du contrat avant la survenance de son décès.

Cette faculté s’appelle le rachat, dont les modalités d’application sont variables selon le type de contrat souscrit.

Je ne pensais pas qu'il était spécialement judicieux de souscrire une assurance obsèques. Lorsque mon père est décédé, j'ai comprit alors l'enfer de devoir remplir toutes les démarches administratives durant cette lourde épreuve. Pour ne pas faire subir cela à mes enfants, j'ai souscrit !

Alain Dubois, 67 ans

Une assurance obsèques est le meilleur moyen d'anticiper ses propres funérailles. En souscrivant un capital de 5 000 € je suis sûr que toutes mes volontés seront respectées, mais surtout que ma famille n'aurait pas devoir se battre pour savoir ce qu'il faudrait faire de moi le Jour J.

Karine Martry, 54 ans

Personnellement, je recommande à tout le monde de souscrire une convention obsèques. C'est un très bon moyen de s'assurer et d'anticiper notre fin inéluctable. Beaucoup de gens trouve cela tabou, moi non. Il est important d'exprimer ses choix de son vivant et de faire comprendre ce que l'on souhaite réellement au jour de notre mort.

Thomas Risler, 51 ans

Le coût des obsèques

Le prix des obsèques est très variable selon les prestations choisies et le lieu où elles s’effectuent. Au total, il peut atteindre jusqu’à 4 500 € pour une crémation, et 7 500 € pour une inhumation.

La famille ainsi que l’entourage peut tout de même bénéficier de quelques aides apportées par certains organismes (voire dans certains cas, la commune).

Ainsi, la CPAM peut verser certaines prestations de base si la personne défunte était salariée en activité au moment du décès. Il convient aussi que ce dernier réponde à certaines conditions requises.

Pareillement, il peut arriver qu’une mutuelle déjà souscrite par le défunt, comprenne une clause « capital obsèques » garantissant un montant certain au jour des funérailles.

Aussi, il est important de savoir que les proches ont le droit d’utiliser le compte bancaire du défunt pour tout ce qui concerne les dépenses liés aux funérailles à hauteur d’un montant maximum de 5 000 € depuis 2016. Précédemment, ce montant était de 3 050 €.

Néanmoins, si le défunt ne possède pas le solde suffisant sur son compte, il convient de savoir que la banque ne prendra aucunement ces frais en charge.

La commune peut elle aussi, dans certains cas précis apporter une aide : le plus souvent pour les personnes ne disposant d’aucun moyen pour couvrir les frais obsèques.

En bref, toutes les aides disponibles sont plus ou moins « aléatoires », et ne prennent souvent pas souvent en charge la totalité de la facture. Si tel est le cas, qu’importe la situation : il incombera aux proches de régler la différence.